Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 09:10

ooOOoo

 

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Laetitia !

Alors, parce qu'elle est pleine de gentilles attentions

et aussi parce que je lui avais promis,

voici un petit conte sur la saveur des jours qui passent...

 

ooOOoo

   

C’est l’histoire d’un roi. D’un roi qui règne assis sur un trône.

Et debout à côté de lui, il y a son ministre, installé dignement comme ça, debout.

Et chaque jour, quand le roi est assis sur son trône,

la porte du château s’ouvre et entre un mendiant.

 

Un mendiant dont le visage disparaît sous une capuche.

Il s’approche du roi et lui tend un fruit. Chaque jour.

 

Le roi prend ce fruit. Un cadeau d’un de ses sujets c’est un cadeau sacré.

Mais qu’est-ce qu’un fruit pour un roi ?

 

Et pendant que le mendiant repart sans rien dire et ferme la porte du château,

le roi donne le fruit à son premier ministre.

Même pour un premier ministre, qu’est-ce qu’un fruit ?

 

Derrière le premier ministre, il y a des barreaux,

les barreaux d’un cachot qu’on n'utilise plus depuis longtemps.

Le ministre envoie le fruit à travers les barreaux et le fruit s’écrase dans le cachot.

 

C’est comme ça tous les jours, pendant... Des lustres !

 

Et puis, un jour, le roi a sur son épaule un petit singe.....

Facétieux, farceur, rusé !

 

Le mendiant, toujours encapuchonné, 

entre dans le château et tend un fruit au roi comme chaque jour.

 

Mais avant que le roi ait eu le temps de le saisir,

le petit singe l’attrape et croque dedans.

Le mendiant s’en retourne, fermant la porte du château derrière lui.

 

Le roi regarde le singe et voit le fruit dans sa main et à l’intérieur du fruit,

une pierre précieuse énorme comme un noyau d’avocat couleur émeraude.

 

Il regarde alors son ministre et lui dit :

« Où as-tu mis les fruits que je t’ai donnés chaque jour ? ».

Le ministre, gêné lui montre les barreaux du cachot.

« Descends et va voir »

 

Le ministre descend dans le cachot.

Et là il voit un petit monticule tout recouvert de moisissure, de poussière.

Il enlève cette poussière.

Et il voit un petit tas de pierres précieuses de tailles, de couleurs différentes.

Il remonte dire au roi ce qu’il a trouvé.

 

Le roi le regarde et lui dit :

« Tu peux tout garder ! Moi j’ai compris !

C’est la vie qui entrait chaque matin pour m’offrir un jour nouveau.

Qu’est-ce qu’un jour ?

Mais à l’intérieur de chaque jour, il y a un joyau ! »

 

ooOOoo

 

Bon anniversaire Laetitia !

 

Fleurs (1)

 

Passez tou(te)s un excellent week end de Pâques !

Repost 0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:51

OOoOO

 

Avant d'entrer dans le vif du sujet,

sachez, braves gens, que notre chère Marie-Agnès, alias

 

"Au coeur de Marie"

  

Nous invite à participer à un jeu pour l'inauguration de son bel atelier tout neuf !

 

Et qu'en plus d'admirer ses superbes créas,

un petit moment chez elle peut vous permettre, si vous jouez, de gagner celles-ci :

 

jeu-003

 

OOoOO

 

Et à part ça, qu'a-t-elle à raconter Mamidine ?

Eh bien écoutez et imaginez :

 

OOoOO

 

Un soir, le fils de Nassr Eddin Hodja

(si, vous connaissez, je vous en ai déjà parlé)

rentre chez lui et dit à son père :

 

"Papa, je ne veux plus aller à l'école !

Je n'ai pas de vrais amis et chacun me critique ou se moque de moi !"

"Mon fils, demain, tu n'iras pas à l'école, mais tu viendras au marché avec moi !"

 

***

 

Le lendemain, le père et le fils se lèvent de bon matin

et préparent l'âne pour aller au marché.

Nassr Eddin monte sur l'âne, le fils tient la bride et les voilà partis.

 

En chemin, ils croisent trois amis de Nassr Eddin qui les saluent, ils font de même.

A peine ont-ils tourné le dos, l'un des trois dit aux deux autres :

"Quelle honte ! Avez-vous vu ce père indigne qui se prélasse sur le dos de l'âne

tandis que son fils marche dans la poussière ?"

 

"As-tu entendu mon fils ?"

"Oui Papa !"

"Bien, rentrons maintenant, mais demain, tu viendras au marché avec moi !"

 

***

Le matin suivant, père et fils prennent une nouvelle fois le chemin du marché avec l'âne.

Mais cette fois, le fils monte sur l'âne et Nassr Eddin tient la longe.

 

Ils croisent les amis en chemin.

"Avez-vous vu ce fils indigne ? Il laisse son pauvre père s'épuiser à pieds

pendant qu'il se repose sur l'âne, quel manque de respect ! "

 

"As-tu entendu mon fils ?"

"Oui Papa !"

"Bien, rentrons maintenant, mais demain, tu viendras au marché avec moi !"

 

***

 

Le troisième jour, Nassr Eddin et son fils partent au marché

marchant tous les deux et tirant l'âne derrière eux.

 

Les trois amis les saluent, puis :

"Ces deux-là sont stupides ! Ils marchent alors qu'ils pourraient être portés par leur âne "

 

"As-tu entendu mon fils ?"

"Oui Papa !"

"Bien, rentrons maintenant, mais demain, tu viendras au marché avec moi !"

 

***

Le jour d'après, l'enfant et son père partent, juchés tous les deux sur l'âne.

 

Leur chemin croise celui des amis.

" Quelle misère ! Il y a vraiment des gens cruels !

Voyez ce pauvre âne ereinté par le poids de ses maîtres !

 En voici deux qui ne respectent vraiment pas les animaux !!!"

 

"As-tu entendu mon fils ?"

"Oui Papa !"

"Bien, rentrons maintenant, mais demain, tu viendras au marché avec moi !"

 

***

 

Le cinquième jour, Nassr Eddin emmène son fils dans la cour où se trouve l'âne.

S'accroupissant sous les pattes arrières,

il demande à son fils d'en faire autant sous les pattes avant.

Saisissant alors les jarrets de l'animal,

ils le soulèvent et s'en vont ainsi au marché, portant l'âne.

 

Devinez qui ils rencontrent ?

Les trois amis de Nassr Eddin bien sûr !

 

Et : "Ces deux là sont fous à lier ! Ils portent leur âne !

C'est vraiment de la bêtise !!!

Ne savent-ils pas que l'âne porte les humains et non l'inverse ?"

 

"As-tu entendu mon fils ?"

"Oui Papa !"

"Bien, demain tu iras à l'école.

Parce que toute ta vie,

où que tu sois et quoi que tu fasses,

les autres trouveront toujours à y redire !!!!"

 

images

 

***

 

Passez un bon week end !!!!

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 22:43

OOoOO

 

Dame Tana m’a taguée !!

Moi qui croyais y avoir discrètement échappé,

Me voici face à la tâche qui consiste à me projeter dans l’avenir

Pour dire quatre résolutions que je prendrais pour les temps en devenir !!!!

 

Je ne prends jamais de résolution, j’ai du en prendre, il y a longtemps...

Et puis j’ai cessé !

Pourquoi ? Peut-être parce que je ne pense pas être la mieux placée

pour savoir ce qui sera bon pour moi, dans un avenir plus ou moins rapproché !

 

Ne croyez pas que je botte en touche,

Que je renvoie Dame Tana dans ses 22 mètres avec un doigt sur la bouche !

Je ne sais pas jouer au ballon, qu’il soit ovale ou rond !

 

Je vais simplement utiliser mes mots et vous conter

Une histoire qu'à Lao Tseu on a attribuée :

 

OOoOO

 

Un vieil homme pauvre possède pour seule fortune un magnifique étalon blanc. Il suscite, à cause de cette possession, la jalousie de tous les hommes les plus riches de la région. A chaque fois qu’on lui propose une fortune en échange du superbe animal, le vieil homme répond : « Je ne peux vendre ce cheval, il est mon ami ».

 

  ab

 

Un jour, le cheval disparaît. Devant l’écurie vide, les voisins du vieil homme se lamentent : « Quel grand malheur !! Tu aurais du vendre ton cheval, maintenant, on te l’a volé ! »

Le vieil homme leur répond :

« N’exagérons rien ! Le cheval n’est plus dans l’écurie, c’est un fait ! Le reste n’est que votre appréciation ! Comment savoir si on me l’a volé ou non ? Et comment savoir si c’est un bienfait ou un malheur ? Voyons ce qu’il adviendra »  

Les voisins s’en vont, persuadés que cet homme est un simple d’esprit.

 

ab

 

Quelques temps après, le cheval revient de son escapade (il n’avait pas été volé), accompagné de douze superbes chevaux sauvages.

 Les villageois, de nouveau, s’assemblent devant la maison du vieil homme :

« Tu avais raison, ce n’était pas un malheur mais une bénédiction »

« Je n’irai pas jusque là ! Disons que le cheval blanc est revenu ! Est-ce un bonheur ou un malheur ? Comment connaître le contenu d’un livre si on ne lit qu’une phrase ? »

Les villageois se dispersent, convaincus que le vieil homme a perdu la raison :

Recevoir un troupeau de douze superbes chevaux sauvages est assurément un don de la providence, comment l’ignorer ?

 

ab 

 

Or, il advient que le fils du vieil homme entreprend de dresser ces chevaux.

L’un d’eux le jette à terre et le piétine.

« Pauvre de toi, ton fils unique est maintenant estropié », commentent les voisins 

« Tu avais raison, ces chevaux étaient un grand malheur pour toi !

Malheureux ! Qui t’aidera dans tes vieux jours ? »  

« N’allez pas si vite ! Mon fils a perdu l’usage de ses jambes, qui peut dire ce que ça nous apportera ? La vie ne se présente que par petits morceaux, personne ne peut prédire l’avenir ! »

 

  ab

 

Quelques temps plus tard, une guerre éclate, tous les jeunes gens sont enrôlés.

Seul le jeune homme invalide reste au village avec son père.

Les villageois se lamentent :

« Comme tu avais raison, vieil homme ! Ton fils ne peut plus marcher mais il reste près de toi tandis que les nôtres vont se faire tuer ! »

 

« Par pitié !!! » dit le vieil homme, « ne comprendrez-vous donc jamais ? Vos fils sont à la guerre et le mien est resté à la maison, c’est tout ce que l’on peut affirmer ! Est-ce un malheur ou un bienfait ? Le dire je ne saurais !!! »

 

OOoOO

 

Conteuse

 

OOoOO

 

Voilà pourquoi je ne prends jamais de résolutions,

Je préfère me laisser porter par l’inspiration !!!!

 

Pardon,

Dame Tana, d’avoir fait si long !

 

Et merci à vous

Qui avez lu jusqu’au bout !!

 

OOoOO

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 07:58

ooOOOoo

 

Aujourd'hui et dans les jours à venir,

je parierais que vous allez souvent utiliser cette formule : 

 

6dpvmrbv

 

Toutefois, avant de formuler les vôtres, souvenez vous que faire un voeu,

c'est une chose qui demande réflexion.

 

J'avais déjà évoqué ce sujet ICI

 Voici d'autres exemples :

 

ooOOOoo

 

Cette vieille femme a eu droit à trois voeux.

Elle demande d'abord à retrouver la jeunesse.

Puis à améliorer sa condition matérielle.

Enfin, elle demande que son chat soit transformé en prince charmant.

Ses voeux exaucés, elle s'apprête à passer une nuit langoureuse et amoureuse

avec le charmant compagnon qui est désormais le sien....

Et s'aperçoit avec horreur qu'il y a de nombreuses années,

son chat a été émasculé !!!!!!

 

ooOOOoo

 

Cet homme est face au génie qui lui dit :

" Alors, ce troisième voeu ? Ca vient ? Je n'ai pas que ça à faire !!!!"

"Troisième ? Mais c'est le premier ? Je n'ai pas fait de voeu encore !!"

 

Comme le génie s'impatiente :

"Je voudrais avoir la connaissance parfaite, tout savoir sur tout"

Le génie réalise son voeu.

L'homme immédiatement est illuminé par la connaissance !

Rien ne lui échappe, que cela concerne la vie, les sciences, il sait tout !

A ce moment, il comprend qu'il s'est condamné à une longue vie d'ennui

n'ayant plus rien à découvrir, rien à apprendre !!!

 

"Comme j'aimerais pouvoir tout oublier !"

"C'était justement ton deuxième voeu" dit le génie en disparaissant

 

ooOOOoo

 

Alors, pour prendre le moins de risque possible,

je vous souhaite plus simplement

Une bonne année 2011 !

 

 

 

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 09:57

 

Amédée 1er est roi du joli Pays de l’Harmonie !

C’est un roi juste et bon !

Si, ça existe !!!

 

Il est marié à la belle Adélaïde.

Entre toutes les qualités qu’elle possède, elle est mélomane et musicienne.

 

Elle joue du violon et, à la cour du Roi Amédée, tous les troubadours sont les bienvenus ! Il ne se passe pas une soirée sans qu’une veillée musicale anime le grand salon ! On y raconte, chante et joue l’histoire universelle de l’humanité.

 

Evidemment, la pratique d’un instrument de musique demande du travail. Et comme il se doit, la reine Adélaïde consacre plusieurs heures par jour à son instrument.

 

Un jour, alors qu’elle répète des gammes inlassablement, elle tombe par terre, inanimée. De chaque aile du château, on se précipite pour coucher la reine dans son lit, et faire prévenir le roi retenu par quelque affaire à l’autre bout du royaume.

 

Les médecins défilent au chevet de la malade, aucun ne parvient à identifier son mal. De semaine en semaine elle s’affaiblit et, un jour, elle ferme ses beaux yeux pour toujours.

 

Amédée est inconsolable, il s’enferme en ses appartements. Portes et fenêtres fermées, volets clos, rideaux tirés. Quand il ressort, plusieurs semaines après, il a bien changé !

Il est devenu dur et austère.

 

La première décision qu’il prend :

Interdire son château à tous les ménestrels, troubadours et autres musiciens.

Puis, le lendemain, il décrète que, désormais, au royaume de l’harmonie, la musique sous toutes ses formes sera interdite.

 

Les archers du roi parcourent donc le pays et dans chaque maison, chaque chaumière, font main basse sur tout ce qui ressemble, de près ou de loin à un instrument de musique. Fifres, tambours, violes, luths et violons sont entassés sur les places des villages et on y met le feu.

 

A partir de ce jour, tous les habitants de ce pays cessent de chanter.

 

OOO

 

Tous ? Non !

 

Dans une grande forêt, au centre du pays, une clairière, dans cette clairière, une petite maison.

Deux pièces dont l’une est éclairée par deux fenêtres.

 

Lorsqu’on entre dans cette pièce, la première chose que l’on voit, c’est un établi, des morceaux de bois épars, des outils. Puis, si on lève les yeux, suspensus aux murs blancs, on découvre des instruments : Violes, luths, violons achevés attendent qu’un musicien vienne les acheter.

Les caisses en bois fauve vernies avec art, reflètent doucement la lumière du jour.

 

C’est la maison de Pietro, luthier de son état.

 

Pietro est bien étonné !

Habituellement, il a beaucoup de travail. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un troubadour vienne lui apporter son instrument à réparer ou lui en acheter un nouveau.

 

Et depuis quelques semaines, plus personne ne vient lui rendre visite. Même pas pour lui acheter des cordes neuves.

 

Qu’à cela ne tienne ! Il va en profiter pour réaliser le chef d’œuvre qu’il a en tête depuis si longtemps ! Un violon si parfait que son chant sera semblable à celui des anges.

 

Il se met au travail, traçant patiemment ses épures, choisissant les essences avec soin.

Aucune précaution n’est assez grande pour assembler chaque pièce aux autres. Au moment de choisir les cordes, il cherche parmi les centaines que comptent ses tiroirs, celles qui seront adaptées. Le sol, puis le ré, le la. Pour la plus aiguë, la Chanterelle, le mi, il choisit une corde si fine qu’on croirait qu’elle va se rompre une fois tendue sur l’instrument.

 

Son ouvrage terminé, il accorde le violon et en pince les cordes.

Puis, saisissant un archet, il le fait chanter.

 

Et on croirait entendre le chant des anges sous la futaie.

 

 C’est ce chant qui émerveille Catarina. Elle vient d’entrer dans la forêt. On voit à ses vêtements que son chemin a été long, qu’elle est une voyageuse.

 

La musique la guide vers la clairière et elle entre dans la maison de Pietro.

Dès qu’il cesse de jouer elle le supplie de lui vendre son violon.

 

D’abord, il refuse, il n’est pas à vendre. Elle lui demande alors la permission de l’essayer. Quand Catarina à son tour fait vibrer l’instrument, de splendide, son chant devient magique.

 

Sous le charme, Pietro accepte se dit que c’est pour elle qu’il l’a fabriqué. Alors, il donne son instrument à la jeune femme sans rien lui demander en retour.

  violon-0007017943F-1280x1024[1]

 

La ménestrelle remercie et reprend sa route.

 

Resté seul, Pietro décide de refaire un autre violon, aussi beau et aussi parfait. Il se met au travail, et plusieurs semaines après, il fait à nouveau chanter des cordes sous son archet.

Il n’est pas satisfait, l’instrument est bon, mais loin d’avoir la perfection du précédent.

 

Le roi est parti à la chasse et, dans la forêt, il reçoit cette musique comme un coup d’épée dans le cœur. Furieux, il fait irruption dans la maison de Pietro, saisit le violon et le brise en trois morceaux. Pietro est arrêté, enfermé dans les geôles du château et sa maison est brûlée.

 

OOO

 

Quelques temps plus tard, c’est le jour de Noël.

 

Un bien triste Noël !

 

Dans les rues de la petite capitale du pays d’Harmonie, tout n’est que silence. C’est à peine si les passants osent se saluer. Point de chants, point de musique, point de troubadours dans les rues pour fêter Noël. Il a neigé et tout n’est que silence.

 

Puis, tout soudain, une musique divine s’élève, d’abord très faible, le son parfait vole par les venelles de la cité, de plus en plus présent. Chacun est émerveillé et, quand Catarina arrive sur la place, une foule est là qui se met à chanter pour l’accueillir.

 

Une fenêtre du château s’ouvre à la volée !

Amédée veut savoir qui a osé braver son interdiction.

 

Le roi lève le bras pour condamner l’insolente,

la foule s’est tue, seul le violon chante encore.

 

Ce chant monte vers le roi et vient l’atteindre là, en plein cœur.

Mais au lieu d’une souffrance, c’est une grande douceur qui le touche.

C’est la voix d’Adélaïde qui murmure rien que pour lui !

 

Elle a donné son âme à cet instrument pour que son chant vienne lui dire son amour.

 

Alors le roi baisse le bras et, d’abord doucement,

puis avec de plus en plus de force, il se met à chanter avec l’âme de son épouse.

 

Le luthier est libéré.

 

L’histoire ne dit pas si Catarina, la belle ménestrelle épouse le roi ou bien le luthier,

Ce serait une autre histoire....

 

Mais ce qu’elle affirme, c’est qu’à partir de ce jour là, les habitants du pays que l’on nomme Harmonie, ont à nouveau laissé chanter librement la musique de leur cœur.

 

C'est tout ce que je veux te souhaiter, ami lecteur !

 

 

OOO



Voilà pour vous, ce cadeau que j'avais envie de partager.

Passez une bonne journée !

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 20:44

Quelques nouvelles :

***

Audrey fait une promotion sur ses bijoux en fimo...

Et vous avez encore quelques jours pour participer à son jeu.

 

***

 

Christine36, qui n'a pas de blog se sépare de pas mal de choses

suite à des problèmes de santé et un déménagement.

Elle propose notamment des revues

"Magic loisirs" sur des sujets variés.

Je me fais son intermédiaire, ce blog peut lui servir de boîte aux lettres.

N'hésitez pas si vous souhaitez entrer en contact avec elle,

laissez un commentaire sous cet article.

 

***

A part ça ?

Une grosse semaine qui s'annonce,

un climat social difficile,

  pas trop envie de rire ?

Moi non plus, bon, alors, pour ne pas perdre la bonne humeur :

 

***

 

Un homme  habillé tout en noir erre dans la forêt profonde à la nuit tombée,

il arrive dans une clairière où se dresse une cabane.

Il frappe, demande l'hospitalité, on lui ouvre.

 

C'est la demeure de 3 frères.

Aucun des trois n'a été gâté sur le plan de l'intelligence.

 

Il leur demande l'hospitalité, les trois frères partagent leur pain avec lui

et lui offrent une place près de la cheminée pour dormir.

 

Le lendemain, avant de partir et pour les remercier,

l'homme en noir leur accorde à chacun d'exhausser un souhait.

(En tout, ça fait trois, comme toujours dans les contes...)

 

Le frère aîné, après avoir considéré l'état de la maison,

celui de ses muscles et enfin, celui de sa tête

demande à ce qu'elle soit un peu mieux remplie (sa tête).

L'homme en noir s'exécute et on voit une faible lueur d'intelligence

éclairer le regard du frère aîné.

 

Le deuxième frère, plissant le front avec douleur,

demande la même chose, mais un peu plus.

Peu après, on peut remarquer

que son visage entier reflète une certaine finesse d'esprit.

 

Le troisième frère, par mimétisme ou....

Demande la même chose mais... encore un peu plus...

L'homme en noir hésite :

"Tu es sûr ? C'est bien ce que tu veux ??? Tu ne préfères pas être riche ou puissant ?"

Le troisième frère persiste.

Alors l'homme en noir fait le nécessaire et le transforme.....

 011.jpg

 

En femme (What else ?)!!

 

Bonne soirée ou bonne journée !

C'est selon !!!

 

 

Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 08:28

« Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout »

 

Chaque soir avant de s’endormir,

elle ne peut s’en empêcher,

elle se livre au même rituel :

 

« Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout »

 

Elle attend que son mari soit endormi et, avant d’éteindre la lumière,

elle se tourne vers lui et lui ôte patiemment chaque nouveau cheveu gris.

 

Faut dire qu’elle a 15 ans de moins que lui et qu’elle,

elle possède une superbe chevelure noire comme l’ébène !

 

Alors, les cheveux gris de son mari, elle ne les aime pas du tout.

Elle fait donc en sorte que chaque soir, il n’en ait plus.

Puis s’endort, satisfaite.

 

Un matin, elle s’éveille avant que le soleil soit levé, une voix résonne dans la chambre :

« Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout »

 

Mal réveillée, elle cherche à comprendre : Serait-ce l’écho de sa voix d’hier ?

« Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout »

 

Mais à force d’écouter, elle la reconnaît :

C’est la voix de la deuxième épouse de son mari.

 

Elle a 15 ans de plus que lui et une superbe chevelure d’un beau gris !

Pas question d’avoir un mari qui soit encore brun alors qu’elle ne l’est plus !!

Elle lui ôte donc chaque matin, un à un, chaque cheveu brun.

 

A ce rythme, vous pensez bien, très vite l’époux devient chauve.

N’ayant plus un seul cheveu, ni brun ni gris.

 

Voilà comment le premier homme sur terre devint chauve !

 

La prochaine fois que vous croiserez un homme chauve, ou en devenir,

ne vous moquez pas !

Et ne sous-estimez surtout pas son pouvoir de séduction !

 

N’oubliez pas que lui, des femmes qui l’aiment, il en a (au moins) deux !!!

 chauve-calvitie

 

Bon dimanche !!

Repost 0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 21:22

Le saviez-vous ?

 

L'homme de ma vie écrit des mots qui,

assemblés, deviennent des phrases qui,

assemblées, deviennent des histoires !!!!

 

Le saviez-vous ?

J'aime la manière dont il écrit, loin de la littérature

qui se complaît à s'écrire pour plaire à qui la lit !

 

Loin de celle qui s'écoute écrire pour mieux s'extasier sur sa propre beauté !

Loin des lois de l'écriture conventionnelle !

 

Je n'aime pas avoir à "jouer à l'intelligente" quand je lis !

J'ai seulement envie qu'on m'emmène ailleurs !

 

Et si la forme me plaît, j'y reviendrai éventuellement après, consciemment ou pas  !

 

 

Bravant la grammaire,

provoquant la syntaxe en duel pour laisser la place à la poésie,

depuis des années, il est poursuivi par un petit brin d'herbe !

 

Ses premières aventures ont vu le jour il y a quelques temps déjà.

 

Aujourd'hui, elles sont accessibles à qui le souhaite,

à qui a su garder des yeux d'enfant,

à qui est assez grand pour écouter, assez petit pour entendre !

 

Même la forme est poétique aujourd'hui (merci Marie-Edith !)

 

Bureau

 

C'est chez lui,

 

C'est ici

 

Si vous aussi vous aimez la poésie,

pas celle qui rime mais celle qui fait chanter l'âme !

 

Passez une bonne nuit

ou un bon samedi !

(Tout dépend de l'heure à laquelle on me lit !!!!!) 

 

 

Repost 0
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 21:14

Depuis déjà longtemps, peut-être toujours, qu’en sait-on ?

Léon aime Mado et Mado aime Léon.

 

Où l’on voit Mado, on est sûr de voir Léon

Et Mado est toujours là où se trouve Léon.

 

Un jour, Mado se promène dans le jardin qu’ensemble ils ont planté.

Un petit carré de terre est inoccupé.

« Léon aime les oignons » se dit Mado

« Je vais, dans ce petit carré, semer des oignons pour Léon ! »

 

Voilà une bonne idée que Mado met en œuvre aussitôt !

Bientôt, le petit carré est semé de graines d’oignons.

 

Un peu plus tard, Léon se promène dans le jardin qu’ensemble ils ont planté.

Un petit carré de terre est inoccupé.

« Mado aime les poireaux » se dit Léon

« Je vais, dans ce petit carré, semer des poireaux pour Mado ! »

 

Voilà une bonne idée que Léon met en œuvre aussitôt !

Semer des graines de poireaux ne lui prend pas très long.

 

Un jardin, ça s’entretient !

Alors chaque matin, Mado vient dans le jardin

Et ôte tout ce qui pousse dans le petit carré

Et qui ne ressemble à un oignon ni de loin ni de près.

 

Chaque matin, Léon vient à son tour

Désherber avec amour

Enlevant, malgré son mal de dos,

Tout ce qui n’est pas du poireau.

 

Chacun d’eux est étonné, dans le carré, il ne pousse jamais rien !

Malgré leurs efforts, la terre reste stérile.

La faute sans doute à ce grainetier de la ville

Qui leur a vendu à chacun, des graines qui ne valaient rien !!!

 Terre

 

Par amour parfois, et dans le but de satisfaire l’autre,

on peut détruire tous ses efforts

Et lui faire moins de bien que de tord !!!

 

Belle semaine à vous !!

Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 06:00

(Conte Kabyle)

 

Chaque matin, la mère coiffe les longs cheveux de sa fille pour en faire une tresse.

Et chaque matin, la mère dit à sa fille : « Tu es belle ma fille ! »

 

Un matin, la fille va chercher de l’eau à la fontaine, elle se penche, voit son reflet dans l’eau et se trouve laide ! Si laide, qu’elle fond en larmes et rentre chez elle en pleurant.

 

Elle accable sa mère, lui reproche d’avoir menti.

Elle pleure tant et si longtemps que ses yeux se troublent. Elle en perd la vue.

 

La mère va de médecin en médecin avec sa fille,

cherchant celui qui pourra guérir sa cécité.

En vain.

 

Un jour, un médecin accepte d’opérer la fille mais, pour la guérir, quelqu’un doit lui faire don de ses yeux. C’est la mère qui donne les siens.

 

La fille est opérée, elle se réveille et ouvre les yeux. Elle voit, par les yeux de sa mère, le lit d’hôpital, les murs blancs, et sur un mur, un miroir.

 

Elle se lève et va se regarder dans le miroir.

 

Et elle se trouve belle.

 

 MOISSON

 

Bonne fête à toutes les mamans !

 

Repost 0

Présentation

  • : Mes petites mains pleines de doigts
  • Mes petites mains pleines de doigts
  • : Mon petit univers ! Vous y trouverez des créas au fil des jours, des contes et des fabulettes, des tutos, des papotages , et une boutique : "La Petite Echoppe"
  • Contact

J'y suis aussi

 

 Le site de ma compagnie de théâtre

PHIL-Nad.jpg 

  
Aux fils du temps qui passe

72862445 p

 

Pop couture : plus de 800 tutos

logo

 

 

 

 

Les Fées Tisseuses :
Les Fées Tisseuses Index du Forum
 

 

logo Petit Citron

 

 

annuai11

 

Un annuaire de blogs en ligne :

  Copie de botonB1

Pour En Savoir Plus...